mercredi 17 janvier 2018

Associations de retard de motricité globale, de comportement et de qualité de vie chez les jeunes enfants autistes

Aperçu: G.M.
L'objectif de cette étude était de décrire le degré de Retard de Motricité Globale (RMG) chez les jeunes enfants avec un diagnostic de TSA (dTSA) et les associations de RMG avec les Troubles du Comportement (TdC) et la Qualité de Vie (QdV). L'hypothèse primaire était que le RMG modifie de manière significative les associations entre PdC internalisant ou externalisant et la QoL.Cette étude a utilisé une analyse rétrospective transversale. Les données de 3253 enfants âgés de 2 à 6 ans et avec dTSA ont été obtenues auprès du Autism Speaks Autism Treatment Network et analysées à l'aide d'une régression linéaire non ajustée et ajustée. Les mesures comprenaient les échelles Vineland Adaptive Behaviour, 2e édition, VABS-GM (GMD), la Child Behaviour Checklist (CBCL) (pour TdC) et PedsQL (Pediatric Quality of Life Inventory) pour la QdV.- Le VABS-GM moyen était de 12,12 (ET = 2,2), ce qui représente une performance égale ou inférieure au seizième percentile.  
- Après ajustement pour les covariables, le score t de CBCL intériorisant a diminué avec l'augmentation de VABS-GM (β = -0,64 ET = 0,12).  
- Les scores PedsQL totaux et de la sous-échelle ont augmenté avec l'augmentation de VABS-GM (pour le score total: β = 1,79 SE = 0,17, pour le score de sous-échelle: β = 0,9-2,66 SE = 0,17-0,25).  
- Les scores t d'internalisation et d'externalisation de la CBCL ont diminué avec l'augmentation du score total PedsQL (β = -0,39 ET = 0,01; β = -0,36 ET = 0,01).  
- Les associations entre les scores t d'internalisation ou d'extériorisation de la CBCL et PedsQL ont été significativement modifiées par VABSGM (β = -0,026 SE = 0,005], β = -0,019 SE = 0,007).Les limites de l'étude étaient le manque de diversité ethnique et socio-économique. Les mesures ont été recueillies par le biais du rapport des parents sans évaluation clinique d'accompagnement.Le RMG était indépendamment associé aux PdC et la QdV chez les enfants avec dTSA.
Le RMG a modifié l'association entre les PdC et la QdV.
Les enfants avec dTSA et TdC intériorisation cooccurrente avaient un plus grand RMG que les enfants sans intériorisation du TdC; par conséquent, ces enfants peuvent être plus appropriés pour l'évaluation précoce de kinésithérapeute.

Phys Ther. 2018 Jan 9. doi: 10.1093/ptj/pzy006.

Associations of Gross Motor Delay, Behavior, and Quality of Life in Young Children With Autism

Author information

1
J.B. Hedgecock, PT, DPT, PCS, Children's Hospital Colorado, Parker Therapy Care, 19284 Cottonwood Dr, Ste 101, Parker, CO 80138 (USA).
2
L.A. Dannemiller, PT, DSc, PCS, University of Colorado Anschutz Medical Campus, Aurora, Colorado.
3
A. Shui, MA, Biostatistics Center, Massachusetts General Hospital, Boston, Massachusetts.
4
M.J. Rapport, PT, DPT, PhD, FAPTA, University of Colorado Anschutz Medical Campus.
5
T. Katz, PhD, Developmental Pediatrics, University of Colorado Anschutz Medical Campus.

Abstract

Background:

Young children with autism spectrum disorder (ASD) often have gross motor delays (GMD) that may accentuate problem daytime behavior (PDB) and health-related quality of life (QoL).

Objective:

The objective of this study was to describe the degree of GMD in young children with ASD and associations of GMD with PDB and QoL. The primary hypothesis was that GMD significantly modifies the associations between internalizing or externalizing PDB and QoL.

Design:

This study used a cross-sectional, retrospective analysis.

Methods:

Data from 3253 children who were 2 to 6 years old and who had ASD were obtained from the Autism Speaks Autism Treatment Network and analyzed using unadjusted and adjusted linear regression. Measures included the Vineland Adaptive Behavior Scales, 2nd edition, gross motor v-scale score (VABS-GM) (for GMD), the Child Behavior Checklist (CBCL) (for PDB), and the Pediatric Quality of Life Inventory (PedsQL) (for QoL).

Results:

The mean VABS-GM was 12.12 (SD = 2.2), representing performance at or below the 16th percentile. After adjustment for covariates, the internalizing CBCL t score decreased with increasing VABS-GM (β = -0.64 SE = 0.12). Total and subscale PedsQL scores increased with increasing VABS-GM (for total score: β = 1.79 SE = 0.17; for subscale score: β = 0.9-2.66 SE = 0.17-0.25). CBCL internalizing and externalizing t scores decreased with increasing PedsQL total score (β = -0.39 SE = 0.01; β = -0.36 SE = 0.01). The associations between CBCL internalizing or externalizing t scores and PedsQL were significantly modified by VABSGM (β = -0.026 SE = 0.005]; β = -0.019 SE = 0.007).

Limitations:

The study lacked ethnic and socioeconomic diversity. Measures were collected via parent report without accompanying clinical assessment.

Conclusions:

GMD was independently associated with PDB and QoL in children with ASD. GMD modified the association between PDB and QoL. Children with ASD and co-occurring internalizing PDB had greater GMD than children without internalizing PDB; therefore, these children may be most appropriate for early physical therapist evaluation.

PMID:29325143
DOI:10.1093/ptj/pzy006

vendredi 12 janvier 2018

Efficacité d'une thérapie aquatique multisystémique pour les enfants avec un diagnostic de "trouble du spectre de l'autisme"

Aperçu: G.M.
La thérapie aquatique améliore la motricité des personnes avec un diagnostic de "trouble du spectre de l'autisme (dTSA), mais son utilité pour traiter les difficultés fonctionnelles doit encore être vérifiée.  
L'équipe a testé l'efficacité d'une thérapie aquatique multisystème sur les compétences comportementales, émotionnelles, sociales et de natation des enfants avec dTSA. La thérapie aquatique multisystémique a été divisée en trois phases (adaptation émotionnelle, adaptation à la nage et intégration sociale) mises en œuvre dans le cadre d'un programme de dix mois. Au post-traitement, le groupe de thérapie aquatique a montré des améliorations significatives par rapport aux contrôles sur l'adaptation fonctionnelle (échelles de comportement adaptatif de Vineland), la réponse émotionnelle, l'adaptation au changement et au niveau d'activité (Childhood Autism Rating Scale). L'apprentissage des compétences de natation a également été démontré.  
La thérapie aquatique multisystémique est utile pour améliorer les déficiences fonctionnelles des enfants avec dTSA, allant bien au-delà d'un entraînement de natation.

J Autism Dev Disord. 2018 Jan 8. doi: 10.1007/s10803-017-3456-y.

Effectiveness of a Multisystem Aquatic Therapy for Children with Autism Spectrum Disorders

Author information

1
Center for Studies and Research "Caputo & Ippolito - Multisystemic Aquatic Therapy", Casoria, Via Vincenzo Cuoco, 26, 80026, Naples, Italy.
2
UOMI ASL Naples Third-South, Service of Developmental Neuropsychiatry, District 57, Torre del Greco, Via Marconi, 80059, Naples, Italy.
3
Cognitive-Behavioral School of Psychotherapy "Serapide SPEE", Naples, Italy.
4
Neuropsychology Laboratory, Department of Psychology, University of Campania "Luigi Vanvitelli", Viale Ellittico 31, 81100, Caserta, Italy. massimiliano.conson@unicampania.it.

Abstract

Aquatic therapy improves motor skills of persons with Autism Spectrum Disorders (ASD), but its usefulness for treating functional difficulties needs to be verified yet. We tested effectiveness of a multisystem aquatic therapy on behavioural, emotional, social and swimming skills of children with ASD. Multisystem aquatic therapy was divided in three phases (emotional adaptation, swimming adaptation and social integration) implemented in a 10-months-programme. At post-treatment, the aquatic therapy group showed significant improvements relative to controls on functional adaptation (Vineland Adaptive Behavior Scales), emotional response, adaptation to change and on activity level (Childhood Autism Rating Scale). Swimming skills learning was also demonstrated. Multisystem aquatic therapy is useful for ameliorating functional impairments of children with ASD, going well beyond a swimming training.
PMID:29313176
DOI:10.1007/s10803-017-3456-y

mercredi 10 janvier 2018

Que peut nous enseigner l'autisme sur le rôle des systèmes sensorimoteurs dans la cognition supérieure? Nouveaux indices tirés d'études sur le langage, la sémantique des actions et le traitement abstrait des concepts émotionnels.

Aperçu: G.M.
Dans la littérature neurocognitive, il y a beaucoup de débats sur le rôle du système moteur dans le langage, la communication sociale et le traitement conceptuel. Les auteurs suggèrent ici que les "troubles du spectre de l'autisme" peuvent fournir un excellent cas-type pour étudier et évaluer des modèles neurocognitifs contemporains, notamment une théorie neurobiologique de l'intégration de la perception de l'action où des assemblages cellulaires largement distribués relient les neurones en action et les régions cérébrales perceptives. comme les blocs de construction de nombreuses fonctions cognitives supérieures.   
Les auteurs passent en revue la littérature sur les anomalies motrices fonctionnelles dans le TSA, en examinant leurs corrélats neuronaux et leurs aberrations dans le développement du langage, en expliquant comment ces anomalies pourraient se produire par rapport à la formation typique d'assemblages cellulaires reliant l'action et les régions cérébrales perceptives. Ce modèle donne lieu à des hypothèses claires concernant la compréhension du langage, et les auteurs mette en évidence un ensemble récent d'études rapportant des différences dans l'activation cérébrale et le comportement dans le traitement des concepts liés à l'action et abstrait-émotionnel chez les personnes avec un diagnostic de TSA.  
Au niveau neuroanatomique, les auteurs discutent des différences structurelles dans les connexions fronto-temporales et fronto-pariétales à longue distance dans le TSA, telles que cela compromettrait le transfert d'information entre les régions sensorielles et motrices. Ce modèle neurobiologique d'intégration de la perception de l'action peut éclairer les symptômes cognitifs et socio-interactifs de le TSA en s'appuyant sur des propositions antérieures reliant la symptomatologie autistique au trouble moteur et au dysfonctionnement dans l'intégration de la perception de l'action.  
Ils suggèrent que la contribution de la dysfonction motrice à une déficience cognitive et sociale plus élevée est opportune et prometteuse puisqu'elle peut faire avancer la théorie neurocognitive et le développement de nouvelles interventions cliniques pour cette population et d'autres caractérisées par une perturbation motrice précoce et envahissante.

Cortex. 2017 Dec 7. pii: S0010-9452(17)30403-3. doi: 10.1016/j.cortex.2017.11.019.

What can autism teach us about the role of sensorimotor systems in higher cognition? New clues from studies on language, action semantics, and abstract emotional concept processing

Author information

1
Department of Psychology, Bournemouth University, Poole, UK; Medical Research Council Cognition and Brain Sciences Unit, Cambridge, UK; Autism Research Centre, University of Cambridge, Cambridge, UK. Electronic address: rmoseley@bournemouth.ac.uk.
2
Medical Research Council Cognition and Brain Sciences Unit, Cambridge, UK; Brain Language Laboratory, Department of Philosophy and Humanities, WE4, Freie Universität Berlin, Berlin, Germany; Berlin School of Mind and Brain, Humboldt Universität zu Berlin, Berlin, Germany; Einstein Center for Neuroscience, Berlin, Germany.

Abstract

Within the neurocognitive literature there is much debate about the role of the motor system in language, social communication and conceptual processing. We suggest, here, that autism spectrum conditions (ASC) may afford an excellent test case for investigating and evaluating contemporary neurocognitive models, most notably a neurobiological theory of action perception integration where widely-distributed cell assemblies linking neurons in action and perceptual brain regions act as the building blocks of many higher cognitive functions. We review a literature of functional motor abnormalities in ASC, following this with discussion of their neural correlates and aberrancies in language development, explaining how these might arise with reference to the typical formation of cell assemblies linking action and perceptual brain regions. This model gives rise to clear hypotheses regarding language comprehension, and we highlight a recent set of studies reporting differences in brain activation and behaviour in the processing of action-related and abstract-emotional concepts in individuals with ASC. At the neuroanatomical level, we discuss structural differences in long-distance frontotemporal and frontoparietal connections in ASC, such as would compromise information transfer between sensory and motor regions. This neurobiological model of action perception integration may shed light on the cognitive and social-interactive symptoms of ASC, building on and extending earlier proposals linking autistic symptomatology to motor disorder and dysfunction in action perception integration. Further investigating the contribution of motor dysfunction to higher cognitive and social impairment, we suggest, is timely and promising as it may advance both neurocognitive theory and the development of new clinical interventions for this population and others characterised by early and pervasive motor disruption.
PMID:29306521
DOI:10.1016/j.cortex.2017.11.019

mercredi 3 janvier 2018

Compréhension de l'intention dans l'autisme

Aperçu: G.M. (2013)
Quand nous observons un acte moteur (par exemple saisir une tasse) fait par un autre individu, nous extrayons, selon la façon dont l'acte moteur est exécuté et son contexte, deux types d'informations: le but (saisie) et l'intention sous-jacente (par exemple pour boire). Ici, les chercheurs ont cherché à savoir si les enfants avec un diagnostic de "trouble du spectre de l'autisme" (dTSA) sont capables de comprendre ces deux aspects des actes moteurs.  
Deux expériences ont été réalisées.  
Dans la première, un groupe d'enfants avec un dTSA et un haut niveau de fonctionnement cognitif et un autre groupe d'enfants avec un développement typique (TD) ont vu des images montrant les des interactions main-objet et on leur a demandé ce que l'individu faisait et pourquoi. Dans la moitié des essais «pourquoi», la poignée observée était congruente avec la fonction de l'objet (essais de «pourquoi utiliser»), dans l'autre moitié elle correspondait à la préhension généralement utilisée pour déplacer cet objet (essais de «pourquoi déplacer») ). Les résultats ont montré que les enfants avec dTSA n'ont aucune difficulté à rapporter les objectifs des actes moteurs individuels. En revanche, ils ont fait plusieurs erreurs dans la tâche pourquoi avec toutes les erreurs survenues dans les essais «pourquoi-déplacer». 
Dans la seconde expérience, les deux mêmes groupes d'enfants ont vu des images montrant une prise en main conforme à l'utilisation de l'objet, mais dans un contexte suggérant soit l'utilisation de l'objet, soit son placement dans un conteneur. Ici, les enfants avec dTSA se comportaient comme des enfants TD, indiquant correctement l'intention de l'agent.  
En conclusion, ces données montrent que la compréhension des intentions des autres peut se produire de deux manières: en s'appuyant sur l'information motrice dérivée de l'interaction main-objet, et en utilisant des informations fonctionnelles dérivées de l'usage standard de l'objet. Les enfants avec dTSA n'ont pas de déficit dans le deuxième type de compréhension, alors qu'ils ont des difficultés à comprendre les intentions des autres lorsqu'ils doivent compter exclusivement sur des signaux moteurs.

Intention Understanding in Autism

Source

Dipartimento di Neuroscienze, Università di Parma, Parma, Italy.



In half of the “why” trials the observed grip was congruent with the function of the object (“why-use” trials), in the other half it corresponded to the grip typically used to move that object (“why-place” trials). The results showed that children with ASD have no difficulties in reporting the goals of individual motor acts. In contrast they made several errors in the why task with all errors occurring in the “why-place” trials. In the second experiment the same two groups of children saw pictures showing a hand-grip congruent with the object use, but within a context suggesting either the use of the object or its placement into a container. Here children with ASD performed as TD children, correctly indicating the agent's intention. In conclusion, our data show that understanding others' intentions can occur in two ways: by relying on motor information derived from the hand-object interaction, and by using functional information derived from the object's standard use. Children with ASD have no deficit in the second type of understanding, while they have difficulties in understanding others' intentions when they have to rely exclusively on motor cues.

lundi 1 janvier 2018

Augmentation de l'activité physique chez les adultes avec un diagnostic de "trouble du spectre de l'autisme" : comparaison des félicitations délivrées en personne et par technologie

Aperçu: G.M.
Bien qu'il y ait de nombreux avantages à un engagement régulier dans l'activité physique, les personnes avec un diagnostic de "trouble du spectre de l'autisme" (dTSA) ne s'engagent souvent pas dans des niveaux équilibré d'activité physique. Le but de cette étude était de comparer les félicitations livrées par de multiples moyens sur l'augmentation de l'engagement dans l'activité physique pour les personnes avec un dTSA. Un concept de traitement alternatif à cas unique a été utilisé pour comparer deux conditions de délivrance des félicitations, en personne et par la technologie, pour trois jeunes adultes avec dTSA et déficience intellectuelle (DI).L'étude consistait en un entrainement ; ligne de base, comparaison, meilleur traitement, atténuation et  généralisation; et des entrevues de validité sociale.  
Pour chaque session, des données ont été recueillies sur le nombre de tours effectués, la durée et les fréquences cardiaques de repos / à la fin.Le nombre de tours effectués a augmenté pour tous les participants pendant l'intervention, mais les résultats ont été variables en ce qui concerne la condition la plus efficace et la préférée. 
Les participants qui excellaient dans la condition technologie ont également maintenu les niveaux de performance lorsque les déclarations d'éloges ont été diminuées et les performances généralisées dans un nouveau contexte.Des énoncés élogieux peuvent être utilisés pour augmenter les niveaux d'activité physique chez les jeunes adultes avec dTSA et DI.  
Exposer des individus à plusieurs conditions peut avoir un impact sur leur méthode préférée pour recevoir du soutien.

Res Dev Disabil. 2017 Dec 28;73:115-125. doi: 10.1016/j.ridd.2017.12.019.

Increasing physical activity for adults with autism spectrum disorder: Comparing in-person and technology delivered praise

Author information

1
Frank Porter Graham Child Development Institute, University of North Carolina at Chapel Hill, 517 S. Greensboro St., CB# 8040, Chapel Hill, NC 27599-8040, United States. Electronic address: savagemn@email.unc.edu.
2
University of Texas at Arlington, College of Education Box 19227, 701 Planetarium Place, Arlington, TX 76019-0227, United States. Electronic address: teresa.doughty@uta.edu.
3
Department of Counseling, Educational Psychology and Special Education, Michigan State University, 620 Farm Lane, 342 Erickson Hall, East Lansing, MI 48824, United States. Electronic address: mtb@msu.edu.
4
Department of Counseling, Educational Psychology and Special Education, Michigan State University, 620 Farm Lane, 349A Erickson Hall, East Lansing, MI 48824, United States. Electronic address: ecb@msu.edu.

Abstract

BACKGROUND/AIMS/METHODS:

While there are many benefits to regular engagement in physical activity, individuals with autism spectrum disorder often do not engage in healthy levels of physical activity. The purpose of this study was to compare praise delivered through multiple means on increasing engagement in physical activity for individuals with autism spectrum disorder. A single-case alternating treatment design was used to compare two conditions for delivering praise statements, in-person and through technology, for three young adults with autism spectrum disorder and accompanying intellectual disability.

PROCEDURES/OUTCOMES:

The study consisted of training; baseline, comparison, best-treatment, thinning, and generalization phases; and social validity interviews. For each session, data were collected on the number of laps completed, duration, and resting/ending heart rates.

RESULTS/CONCLUSIONS:

The number of laps completed increased for all participants during intervention, however, results were mixed regarding the more effective and preferred condition. Participants who excelled in the technology condition also maintained performance levels when praise statements were thinned and generalized performance to a new setting.

IMPLICATIONS:

Praise statements can be used to increase levels of physical activity in young adults with autism spectrum disorder and intellectual disability. Exposing individuals to multiple conditions can impact their preferred method for receiving support.
PMID:29289793
DOI:10.1016/j.ridd.2017.12.019

jeudi 28 décembre 2017

Simulation d'action et mise en miroir chez les enfants avec un diagostic de "trouble du spectre de l'autisme"

Aperçu: G.M.
L'imitation mentale, peut-être un précurseur de l'imitation motrice, implique une prise de perspective visuelle et une imagerie motrice. La recherche sur l'imitation mentale dans les troubles du spectre de l'autisme (TSA) a été plutôt limitée par rapport à celle sur l'imitation motrice.  
L'objectif principal de cette étude IRMf est de déterminer les différences dans les réponses cérébrales sous-jacentes aux réseaux de mentalisation et d'imitation inconsciente d'autrui au cours de l'imitation mentale chez les enfants et les adolescents avec un diagnostic de "trouble du spectre de l'autisme" (dTSA).
Treize enfants et adolescents avec dTSA et  un haut niveau de fonctionnement cognitif et 15 participants témoins en développement typique (TD) appariés selon l'âge et le quotient intellectuel ont pris part à cette étude de l'IRMf. Dans le scanner IRM, on a montré aux participants des dessins représentant des personnes effectuant des gestes quotidiens (actions transitives: par exemple, repassage des vêtements mais avec la main manquante) et des actions intransitives: frapper des mains avec les paumes manquantes). l'orientation de la paume correspondrait le mieux à l'écart. 
Les principales conclusions sont les suivantes: 
  1. les deux groupes se sont comportés de manière égale lors du traitement des actions transitives et intransitives; 
  2. les deux tâches ont produit une activation dans le gyrus frontal inférieur bilatéral (IFG) et le lobule pariétal inférieur (IPL) dans les groupes TSA et TD;  
  3. une activation accrue a été observée chez les enfants avec dTSA, par rapport à TD, dans le gyrus prémoteur ventrale gauche et le gyrus temporal moyen droit au cours des actions intransitives; et 
  4. la sévérité des symptômes de TSA corrélée positivement avec l'activation dans les régions pariétales gauche, droite moyenne temporale et droite prémotrice chez tous les sujets. 
Dans l'ensemble, les résultats suggèrent que les régions médiatrices peuvent recruter plus de ressources cérébrales dans les TSA et peuvent avoir des implications sur la compréhension du mouvement social par la modélisation.

Behav Brain Res. 2017 Dec 13;341:1-8. doi: 10.1016/j.bbr.2017.12.012.

Action simulation and mirroring in children with autism spectrum disorders

Author information

1
Department of Psychology, University of Alabama at Birmingham, Birmingham, USA; Glenwood Autism & Behavioral Health Center, Birmingham, USA.
2
Department of Psychology, University of Alabama at Birmingham, Birmingham, USA.
3
Department of Psychology, University of Alabama at Birmingham, Birmingham, USA; Department of Child and Family Studies, University of South Florida, Tampa, USA.
4
Department of Psychology, University of Alabama at Birmingham, Birmingham, USA. Electronic address: rkana@uab.edu.

Abstract

Mental imitation, perhaps a precursor to motor imitation, involves visual perspective-taking and motor imagery. Research on mental imitation in autism spectrum disorders (ASD) has been rather limited compared to that on motor imitation. The main objective of this fMRI study is to determine the differences in brain responses underlying mirroring and mentalizing networks during mental imitation in children and adolescents with ASD. Thirteen high-functioning children and adolescents with ASD and 15 age-and- IQ-matched typically developing (TD) control participants took part in this fMRI study. In the MRI scanner, participants were shown cartoon pictures of people performing everyday actions (Transitive actions: e.g., ironing clothes but with the hand missing; and Intransitive actions: e.g., clapping hands with the palms missing) and were asked to identify which hand or palm orientation would best fit the gap. The main findings are: 1) both groups performed equally while processing transitive and intransitive actions; 2) both tasks yielded activation in the bilateral inferior frontal gyrus (IFG) and inferior parietal lobule (IPL) in ASD and TD groups; 3) Increased activation was seen in ASD children, relative to TD, in left ventral premotor and right middle temporal gyrus during intransitive actions; and 4) ASD symptom severity positively correlated with activation in left parietal, right middle temporal, and right premotor regions across all subjects. Overall, our findings suggest that regions mediating mirroring may be recruiting more brain resources in ASD and may have implications for understanding social movement through modeling.
PMID:29247748
DOI:10.1016/j.bbr.2017.12.012

lundi 25 décembre 2017

Stimulation des fonctions exécutives dans le cadre du processus d'intervention linguistique chez les enfants avec un diagnostic de "trouble du spectre de l'autisme

Aperçu: G.M.
L'identification de méthodes efficaces pour stimuler le langage et la communication des enfants avec un diagnostic de "trouble du spectre de l'autisme" (dTSA) est fondamentale pour l'utilisation efficace des ressources disponibles pour soutenir ces enfants. Cette étude pilote a été conçue pour explorer les avantages potentiels d'un programme de stimulation des fonctions exécutives (SEF) sur les aspects fonctionnels du langage et de la communication à travers l'évaluation du profil communicatif fonctionnel et des performances socio-cognitives.
 Vingt enfants, âgés de 5 à 12 ans, ayant reçu un diagnostic de TSA ont participé à l'étude. Deux programmes de stimulation ont été offerts sur une période de 10 à 12 semaines. Les enfants ont reçu une intervention SEF dans leur foyer, mise en œuvre par leur (s) parent (s), avec une surveillance étroite par le orthophoniste (groupe 1), ou ils ont reçu le SEF par le SLP lors de sessions individuelles de thérapie orthophonique (groupe 2 ).
Les résultats suggèrent qu'il y avait des différences entre les performances pré et post-test des enfants. Des performances significativement différentes ont été observées dans les domaines de l'occupation de l'espace de communication, de la proportion d'interactivité communicative et de la performance socio-cognitive.L'inclusion d'activités visant à stimuler les capacités de la fonction exécutive dans l'intervention langagière chez les enfants avec un diagnostic de TSA justifie une enquête plus approfondie.


Folia Phoniatr Logop. 2017;69(1-2):78-83. doi: 10.1159/000479586. Epub 2017 Dec 15.

Stimulation of Executive Functions as Part of the Language Intervention Process in Children with Autism Spectrum Disorder

Author information

1
Department of Physical Therapy, Speech-Language Pathology and Audiology, and Occupational Therapy, School of Medicine, Universidade de São Paulo (FMUSP), São Paulo, Brazil.
2
Universidade Paulista (UNIP), Santos, Brazil.

Abstract

AIMS:

Identifying effective methods for stimulating language and communication of children with autism spectrum disorder (ASD) is fundamental to the effective use of available resources to support these children. This pilot study was designed to explore the potential benefits of a program of stimulation of executive functions (SEF) on the functional aspects of language and communication through the assessment of the functional communicative profile and social-cognitive performance.

METHODS:

Twenty children, aged 5-12 years, with a diagnosis of ASD participated in the study. Two stimulation programs were offered over a 10- to 12-week period as part of the regular services offered to these children through a University's speech and language therapy outpatient clinic in São Paulo, Brazil. Children either received SEF intervention in their home implemented by their parent/s, with close monitoring by the speech-language pathologist (SLP) (group 1), or they received SEF by the SLP during regular speech-language therapy individual sessions (group 2).

RESULTS:

The findings suggested that there were differences between the children's pre- and posttest performance. Significantly different performances were observed in the areas of occupation of communication space, proportion of communicative interactivity, and social-cognitive performance.

CONCLUSION:

The inclusion of activities to stimulate executive function abilities in language intervention for children with ASD warrants further investigation.
PMID:29248909
DOI:10.1159/000479586